samedi 14 avril 2018

Ready Player One

          Dimanche dernier c'était ciné. Je devais faire une commande sur le net, me laver les cheveux , me maquiller, m'habiller autant dire que nous sommes arrivés peu de temps avant le début de la séance. Il ne restait plus que des places non à côté, l'impensable pour moi. Ce fut donc, petite balade d'avant ciné, puis ciné.

     Pas de pop corn, j'ai été punie et une fessée en rentrant à la maison. Non je blague bien sûr, on ne badine pas avec les fessées.

     Ah oui le film !



Crédit Photo : Warner Bros


L'histoire :

          Dans le futur, les conditions de vie se sont dégradées et la population préfère se divertir dans une réalité virtuelle appelée l'Oasis. Une fois le casque enfilé, les possibilités sont infinies, vous pouvez devenir qui vous voulez façon MMORPG (Massively multiplayer online role-playing game). Avant de disparaitre, le créateur du jeu, James Halliday, a laissé un œuf de Pâques virtuel, une incroyable quête avec au bouts des trois clés à retrouver, une immense fortune bien réelle et le contrôle de l'Oasis...


La Bande Annonce :





          La Bande Annonce s'inscrit dans la lignée de Divergente ou de Hunger Games mais ce que l'on ne voit pas, c'est la part impressionnante dédiée à la réalité virtuelle. Un mélange d'univers de films, de jeux vidéo, de séries, des personnages célèbres et aussi des tas de références disséminées ça et là dans les images.


Feelings...


          J'ai beaucoup aimé ce film surtout l'univers virtuel. J'ai su dès les premières images que j'allais bien m'amuser quand j'ai vu la grand mère qui retrouvait sa jeunesse avec son casque, en train de faire une lap dance autour d'une pole !
     Quel bonheur cela serait de pouvoir se retrouver dans le pays de ses rêves, de voyager au gré de ses envies, de porter toutes les tenues possibles et imaginables.
Le gros plus c'est la combinaison intégrale qui fait ressentir les sensations éprouvées dans le jeu. Apparemment le modèle dernier cri possède des capteurs à l'entre jambe. Alors pourquoi ne pas se retrouver dans un magnifique château avec quelques égéries Dorcel...

          Ce film m'a donné un coup de boost.
     Morale (la mienne) de l'histoire, rêver est la première étape vers la réalisation de ses aspirations.
     Si on m'avait dit il y a quelques années que je découvrirai un univers teinté d'érotisme et que je pourrais en faire partie (un petit peu...), je ne l'aurais pas cru.
     Depuis les belles découvertes s'enchaînent. Et même si j'ai mon lot de corvées journalières, de magnifiques rayons de soleil pointent le bout de leur nez de temps à autres :

  • des voyages dans des contrées inconnues (Espagne, Italie, Royaume Uni, Hollande...)
  • des shows pole dance, en salons érotiques ou dans des bars découverts lors de nos escapades
  • l'écriture du blog

     Bref pas de quoi s'ennuyer mais plutôt pas assez de temps pour tout faire. Et tout cela, un peu (beaucoup ) grâce à mon A2MV d'amour. Il n'aime pas que je dise ça. Il m'encourage toujours dans mes petites folies et me serine à longueur de journée de ne pas me décourager. C'est un peu mon maître Yoda à moi, en moins vert et surtout en plus charmant !

          Alors garde espoir en toute circonstance jeune padawan ! Que la force soit avec toi. Oser rêver, premier pas vers l'accomplissement est.
     Sur ce il est temps que j'aille dormir, je sens déjà mes yeux se fermer. Ce soir je voudrais rêver d'un coucher de soleil sur la plage, qui ne finirait jamais, en douce compagnie de qui vous savez (si, si vous savez) et un énorme empilement de macarons aux fruits, aux chocolats, aux alcools, à la vanille...

                    XX (plein de mots sucrés qui sortent sous ma plume)

P.S : Si vous êtes sages, je vous raconterai comment on déguste un macaron à la vanille....
En attendant vous pouvez toujours....

... prendre le train avec moi
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2018/04/le-train-couchette.html

... jouer au grand jeu des soldes
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2018/01/jai-toujours-reve-de-faire-ca.html

... ou encore visiter un Peep Show
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/11/peep-show.html



samedi 7 avril 2018

Le train couchette


          Je vais vous raconter ma première fois... dans un train couchette. Quand on fait ce genre de réservation, on se projette forcément dans plein de scenarii et parfois il y a un léger décalage entre ce à quoi on s'attendait et la réalité.




     Je vous propose donc de me suivre dans une double lecture d'une même aventure : un vrai récit de voyage suivi de sa vision rêvée ou autrement dit une petite intrusion dans ma tête de sacrée coquine.


Dream Vs Reality


Avant le départ.

          Réservations faites l'action va se dérouler sur le trajet Madrid Lisbonne pendant toute une nuit, avec pour décor une cabine de train couchette pour 4 personnes qui ne se connaissent pas et qui vont passer une nuit ensemble dans la même voiture. Il y aura bien sûr 4 couchettes et des wagons non mixtes.

          Dream

     J'aurais préféré voyager avec mon fantasme-man mais ce sera peut être l'occasion de faire de nouvelles rencontres. Je me sens toute excitée à cette idée.


          Reality

     J'aurais préféré des couchettes mixtes, être dans le wagon avec des hommes m'importe peu mais A2MV ne sera pas là, et pour moi c'est un peu la cata. Je stresse à l'idée de ne pas trouver ma couchette, voire de prendre le lit de quelqu'un d'autre. Et en plus la promiscuité m'effraie et ravive une timidité qui ne m'a jamais quitté en fait.




L'arrivée au train.

          Nous avons déjà une journée de voyage dans les pattes, le train couchette est une correspondance. Au départ de Madrid la chaleur est particulièrement lourde et étouffante.

          Dream

     J'ai voulu me rafraichir juste avant de monter dans le train. Je me suis donc asperger généreusement le visage d'eau froide et l'eau n'a pas manqué de ruisseler sur le joli corsage en dentelle blanc de ma petite robe courte, accentuant sa transparence. C'est donc un peu frissonnante et la pointe des seins toute dure que je me retrouve sur le quai, avec  ma petite valise mordorée très kawaii.


          Reality

     J'ai déjà transpiré rien que pour aller d'une gare à une autre avec ma valise.  Elle est presque plus grosse que moi et je prie pour que les roulettes ne cèdent pas. J'ai pris soin de garder ma tenue habituelle de voyage, jean, débardeur et basket car j'attends de voir comment sont les couchettes.




Dans le train.

          Mon Prince, en bon chevalier servant m'a accompagné à ma couchette et a identifié mon lit (celui du bas) avant de rejoindre sa propre couchette. Je fais la connaissance de mes 2 camarades de chambre. La première est Grande et Blonde et semble un peu plus âgée que moi. Elle est belge et parle parfaitement anglais, langue de la deuxième jeune femme avec qui je vais passer la nuit. Cette dernière est Brune et n'a peur de rien, elle voyage seule et porte un short en tissus, dévoilant ses jambes que les moustiques ont dévorées.
     Nous bavardons brièvement tout en nous installant. Détail pratique, ma valise rentre miraculeusement sous mon lit.
     Grande Blonde se prépare à dormir quasi immédiatement , elle revêt discrètement un pyjama de satin, prend un somnifère et file sous les draps dans le lit du haut en face de moi.
     Brunette a prit une collation et écrit maintenant son journal.



          Dream

     Après avoir couché sur le papier les secrets de sa journée Brunette troque son matériel de journaliste contre une crème apaisante à l'Aloé. Elle masse délicatement ses jambes effleurant sa peau du bout des doigts. J'éteins la lumière principale, laissant place à la veilleuse. Une lumière douce et bleutée envahit la pièce. Les jambes de Brunette brillent imperceptiblement et la fraicheur de l'Aloé se diffuse dans la pièce. Brunette m'offre de partager son soin et me tend le pot de crème. Je commence à oindre mes jambes, ayant remonté ma robe jusqu'à la taille. Brunette ne me quitte pas des yeux. Je m'approche d'elle pour lui rendre le pot, quand elle m'invite à vérifier la douceur de ses jambes.
     Je prends place sur son lit et m'exécute. Elle fait de même et sa main ne tarde pas à remonter jusque sur mon épaule. Elle fait glisser mes bretelles, laissant ma nuisette descendre sous ma poitrine. De brefs regards complices viennent combler la distance qui séparent nos deux bouches. De baisers furtifs en regards langoureux, Brunette ôte son débardeur, faisant place à ses superbes seins ronds et fermes. C'est un plaisir pour moi de les toucher et de les titiller du bout de ma langue.
     Nos ébats ne semble pas avoir réveiller Grande Blonde...




          Reality

     Pendant que Brunette écrit sur son journal, j'échange des SMS avec mon homme. Il me demande si j'ai pensé à mettre le réveil car nous descendons un peu avant le terminus, il est aussi question d'une heure de décalage horaire entre l'Espagne et le Portugal.
     Je rentre sous les draps toute habillée. Brunette a finit son journal, extinction des feux, la lumière de la veilleuse est douce mais je ne parviens pas à trouver le sommeil, il me manque quelque chose. J'ai envie comme très souvent en cas d'insomnie d'un petit plaisir solitaire mais mon jean est trop serré et il y a suffisamment de lumière pour que l'on voit la couverture bouger. Si au moins une de mes colocataires d'un soir avait la bonne idée de se lancer pour que je me sente moins seule, mais non aucune ne daigne lever le petit doigt (ou un autre) sous sa couverture.
     Grande Blonde semble dormir d'un profond sommeil...



          Dream

     Entre Brunette et moi cela devient torride. Je sens l'excitation monter au niveau de mon entre jambe; quand, tout à coup, une inconnue fait irruption dans le wagon. La blonde aux cheveux Platine, se dirige directement vers la quatrième couchette restée vacante et n'a manifestement pas remarqué notre complicité érotique. Elle ressort presque aussitôt le sourire aux lèvres. Les regards entre la jolie Brunette et moi sont devenus interrogatifs.
     Le suspense est de courte durée. Platine est de retour avec un bel Apollon. Tout deux se lancent dans une petite exhibition. Apollon ne tarde pas à dévêtir Platine, à promener ses lèvres partout sur les parties les plus charnues et les plus intimes de son anatomie. Brunette et moi recommençons à jouer, la vue de ce couple a ravivé le désir, nos entre jambes finissant l'une contre l'autre. Apollon retourne fermement Platine la pressant contre l'échelle froide, ses 2 gros seins positionnés entre 2 barreaux et la croupe en arrière.
     Un bruit de fermeture éclair retentit. Platine gémit.
     Le frottement de nos entre jambes s'intensifie, nous nous cambrons en arrière. Les coups de reins d'Apollon sont fermes et rapides. Nos corps se raidissent, nous atteignons rapidement l'orgasme tandis que Platine maintenant assise sur la couchette reçoit son élixir de plaisir, le savourant pleinement.




          Reality

     Je parviens finalement à somnoler et même à dormir un peu quand une inconnue blonde Platine entre.Elle prend place dans le lit resté vide au dessus du mien. Finalement la place était attribuée. Pas plutôt installée qu'elle sort du wagon pour revenir 5 minutes plus tard avec un petit homme chauve au costume sombre membre de l'équipage. En fait, elle n'avait pas d'oreiller et le faisait constaté pour qu'on lui en fournisse un. Après tout ce tapage ce fut l'apaisement pendant quelques heures.
     Comme de coutume à la maison, je me suis réveillée avant que l'alarme ne sonne. Discrètement et sans bruit j'ai quitté la couchette avec mes affaires.
     Et vous savez quoi ? Et bien cette heure de décalage évoquée dans les textos et bien elle existe vraiment. Résultat j'ai passé plus d'une heure dans un couloir étroit, à côté de mon bagage, à devoir me pousser à chaque fois qu'une personne voulait passer, dans une longue attente, jusqu'à notre gare et la délivrance de la descente sur le quai.




          Voilà maintenant vous savez comment cela peut se passer dans train couchette et aussi surtout dans la tête d'une coquine qui y embarque. Oh je suppose que vous vous dites que j'ai trop regardé de vidéo cochonnes (dédicace à Peppa notre éternelle copine de voyage).
     Non j'étais déjà comme ça avant je vous rassure (ou pas!)

                    XX (plein de Groin Groin)


Source des gif : Giphy.com

samedi 31 mars 2018

Vous connaissez Haarlem ?

          Lors de notre dernier voyage à Amsterdam, mon Prince a insisté pour que nous nous rendions à Haarlem, une petite ville non loin de là. Même si au début je n'étais pas très chaude, et cela contrairement à mon habitude, ce fût au final une bonne surprise.

          J'étais un peu inquiète sur les horaires des transports du retour, avec la crainte de rester coincer là bas. En réalité ma plus grande peur était surtout le manque de sex shop et de l'ambiance du quartier rouge.
     Et puis non, le nanoscopique versant romantique de ma personnalité a prit le relais pour le reste de la journée.





          C'est donc sous un soleil omniprésent que nous avons décidé de nous rendre à Haarlem en prenant un des trains au départ d'Amsterdam.
     Le trajet fût court mais malheureusement pas très confortable. Le train était bondé et je me suis retrouvée assise sur les genoux d'A2MV. Ne vous méprenez pas, j'adore être tout contre mon homme, mais là je me trouvais cernée par un gros moustachu canadien, assis à côté de lui et une horde de fessiers près de mon visage, rangés façon hareng en boîte ça et là dans l'allée.
     Moi qui suit un peu claustrophobe, j'étais mal à l'aise et que conseille-t-on alors dans les films quand on est mal à l'aise ? Hein ? Je vous le donne dans le mille : imaginer les gens tout nu. J'en 'ris' encore, des images de fesses toutes poilues plein la tête.

     Et voilà, une fois sur place, à nous les grands espaces, ou du moins le premier à m'accueillir, le grand et vaste espace vide du parvis de la gare !





          Bon je vous rassure dans cette ville il y a tout ce qu'il faut pour survivre, des rues commençantes et même une boutique de lingerie pour que je puisse avoir ma petite dose de sexy thing.








          Trève de plaisanterie, je vous fais découvrir sans attendre tous les superbes lieux de la ville à visiter si vous passez par là.


Les canaux de la ville :











Les contrées sauvages inexplorées :


     De la verdure cachée dans la ville :








     La très belle Eglise Saint Bavon :



















          Si vous avez de la chance vous pourriez même entendre l'esprit du petit Mozart vous jouez un air d'orgue comme il le fît en son temps.

          Haarlem c'est l'occasion de décompresser de la foule d'Amsterdam et accessoirement des hollandais à vélo, c'est remonter dans le temps pour toucher un peu de cette Hollande presque authentique, un break nécessaire (?) pour profiter encore plus au retour des attraits de la grande ville (vite on retourne se manger des frites sur le Dam, j'ai faim !!!!!).

                    XX (Plein de sauce cacahuète sur les mains, miam)

Des infos supplémentaires pour les voyageurs plus sérieux :




samedi 24 mars 2018

Un combo de Genie !

          Le mois de février a été productif en pole dance. Je compte un nouveau combo à mon actif et je progresse dans le choix des tricks qui me sont accessibles. Je crois bien être sur une piste... Je vous en reparle dans quelques mois...
     Pour l'heure, partons à la découverte de ce super Combo !




La source d'inspiration :

          C'est en regardant la sublime Michelle Shimmy que j'ai eu envie de me lancer dans un de ses combos : Genie / ButtSuperman / Seahorse.
     Le voici à 2:55 :





Genie :

          Ce trick faisait déjà partie de ma panoplie ce qui m'a permis de passer directement à la suite ! Voici quand même un tuto pour visualiser les choses :

          Poleparadisestudio :



ButtSuperman :

          Il est à mon actif depuis quelques mois déjà, grâce aux conseils de Ninie. Vous la connaissez certainement, entre autres, pour ses supers tutos très clairs et très détaillés. Elle décrit aussi parfaitement toutes les étapes et sait mettre en avant les points de contact pour gripper sur la barre ainsi que les pressions à exercer (tirées ou poussées).

          Pole Training - Pole Dance Facile :




Sans vous refaire un tuto voici ce qui m'a été utile pour progresser :
  • Prendre, conscience que mes fesses sont appuyées contre la barre pour ne pas relâcher la pression.
  • Placer ma main du haut assez proche de mon genou
  • M'aider de ma main du bas entre mes jambes pour me placer comme sur le tuto.
  • A force de répétitions, j'ai pu commencer à ne plus me servir de la main du bas.

Voici ce que cela donne :



     Apparemment il va falloir que je monte un peu plus ma jambe du haut.
Il me reste encore un peu de travail, pour le rendre automatique. J'ai encore trop tendance à réfléchir à mon placement.


Seahorse

          J'avais donc de bonnes bases pour le fameux combo. Je me suis alors lancée dans le Seahorse que je n'avais encore jamais tenté. Comme une kamikaze je l'ai tenté à maintes reprises façon Shimmy avec les 2 jambes du même coté de la barre et ce fût un échec à chaque fois.
     Et là dans un éclair de Genie 😊 , je suis partie à la recherche d'un tuto ! 
     En fouillant un peu,  je me suis rendue compte qu'il existait une version plus simple du Seahorse avec une jambe de chaque côté de la barre !!
     Je suis donc devenue raisonnable et j'ai sélectionné 3 vidéos :

          Vanessa Costa :




          Pole Asana :




          Pole At Home :




Mes constatations :
  • Première étape, s'entrainer en partant du Genie et non pas à partir du ButtSuperman.
  • Mettre les 2 mains en haut de la barre, en Genie, pour bien placer mes jambes.
  • Commencer par garder un pied flex dans un premier temps pour "trouver" la barre avec la jambe qui vient se croiser par dessus l'autre. (ou autrement dit chercher son point G ...)
  • Bien placer la barre entre ses fesses (ce n'est pas une blague cette fois-ci et attention à ne pas y aller trop fort ! )
  • Se cambrer
  • Se tenir avec une ou deux mains

Et voici :



Etape suivante revenir au combo et enchaîner Genie / ButtSuperman / Seahorse

Le combo :

           L'exemple de _SoVa_




          Comme _SoVa_ , je suis contrainte de passer de mon ButtSuperman à mon Seahorse en mettant ma main dans le dos pour agripper la barre et me rapprocher d'elle. C'est la même chose quand je passe du Superman au Shoulder Mount. Je ne sais pas pourquoi, est ce un manque de  force dans les bras ou un mauvais placement ? Si vous avez une suggestion pour le passer directement je suis preneuse !

Le bilan :

          Je suis heureuse d'avoir enrichi ma "collection" de tricks au mois de février, je reste raisonnable m'étant lancée dans une recherche similaire pendant le mois de mars. Espérons que cela porte ses fruits...


                    XX (plein de bonne volonté avec les beaux jours qui devraient revenir, un jour, vite, glagla, ça urge)


Vous aimerez peut être...

Le test des gants Mighty Grip
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2018/02/jai-teste-les-gants-mighty-grip.html

Une playlist caliente pour se réchauffer
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/06/pole-dance-music-playlist-3.html

De la pole dans les rues de Lisbonne !
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/10/street-pole-dance-lisbonne.html

Mots clés : pole dance, training, combo, buttsuperman, genie, seahorse.

dimanche 18 mars 2018

Shooting Pole Dance Bisounours

          Quand je l'ai vu ça a été le coup de foudre immédiat. Un ensemble de lingerie Bisounours ! Il a embellit mon après midi shopping et je me voyais déjà le porter pour faire de la pole. Voilà qui est fait. Il a vaincu sa timidité d'ours mal léché et il arrive en vedette ! Choses promises...





Bienvenue dans le monde des Bisounours :


photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel, lola plumeti, journalpolegirl



photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel, lola plumeti, journalpolegirl



photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel, lola plumeti, journalpolegirl



photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel, lola plumeti, journalpolegirl


A la pole :

          Pour ce qui est de la pole, cette fois ci je n'ai pas choisi mes positions au hasard !

Buttsuperman et Seahorse :

          En effet, je vous parlais déjà du Side Saddle Superman (ou autrement nommé Butt Superman, je lui préfère ce nom là je ne sais pas pourquoi 😏) lors de mes résolutions de début d'année. Il se trouve que j'ai voulu enchainer sur un Seahorse pour faire un combo. Ce dernier est donc le résultat de mon entrainement polesque du mois du février.
     Petit teaser de mon article de la semaine prochaine...


Stargazer et Cocoon :

          Je voulais tenir un objet en main et être un peu originale, alors pourquoi pas un  Stargazer ?
     Le Cocoon, c'était pour impressionner les lecteurs, je l'avoue.
En fait pour le Cocoon, je n'en mène pas large, vous remarquerez que j'ai enroulé mon pied autour de la barre et que j'ai maximisé mes chances de prendre mon pied en utilisant des chaussures méga hautes pour en attraper le talon.
Ce que vous ne voyez pas non plus c'est que je suis toute rouge comme une tomate, et que j'invoque le grip pour ne pas tomber.


Le making off :

          Le monde des Bisounours c'est un peu comme le Père Noël, la Petite Souris ou le Prince Charmant à partir d'un certain âge tu ne peux plus te contenter d'y croire, si tu veux des photos il faut faire un montage ! (Quoi que le Prince Charmant avec A2MV...)
     Tout d'abord , prise de photos polesques à la maison. Devinez quel Prince s'y colle ! Ensuite c'est parti pour le travail infographique !

Je plante le décor :


          Moi devant l'ordi au son des 4 saisons de Vivaldi .
     Non je n'écoute pas Vivaldi c'était juste pour vous dire que faire un montage c'est un peu comme appeler le service client de votre opérateur téléphonique... c'est LONG !

          Comme pour ma première série de photos 'Pole Dance Chanel' mes 2 logiciels favoris sont Gimp et Photofiltre.

  • Gimp pour découper ma silhouette à la pole. (Je le trouve plus maniable avec l'utilisation des touches de raccourcis de déplacement dans l'écran et le lasso polygonal.)
  • Photofiltre pour le montage (plus souple au niveau des calques car il va y en avoir beaucoup !)

     Si la partie technique vous intéresse, je vous laisse un petit guide :
Comment faire un montage ?

En quête d'images :


          Cette fois ci je ne pars pas à la recherche de fonds mais d'images vectorielles pouvant me permettre de recréer le pays des Bisounours.
(étoiles, cœur, nuage, arc-en-ciel...)
     L'avantage des images vectorielles c'est qu'elles ont souvent un fond uni facile à découper ou à isoler et que leur taille s'adapte à tous les formats de photos sans perte de qualité.
     J'ai donc téléchargé les images libres de droits suivantes :


photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel, lola plumeti, journalpolegirl

Le montage :


          Le fond sera blanc et pour le reste il va falloir faire parler son imagination.
     Je varie les plaisirs en modifiant la dispositions des différents objets, en les dupliquant et en changeant leur taille.
     Pour ce qui est de leur aspect, je joue sur les couleurs, les teintes, la saturation et la luminosité, et enfin sur la transparence des calques.


Le bilan :

          Il va vraiment falloir que j'investisse dans des éclairages supplémentaires, car même si cela me prend beaucoup de temps de faire les montages, je commence à adorer faire des photos à la pole. En plus j'ai plein de nouvelles idées...

          J'espère que ce petit voyage imaginaire vous a plu et qu'il sera, pourquoi pas, une petite source d'inspiration.


                    XX (d'ourse bien léchée, et devinez quel Prince s'en est chargé...)


Articles connexes :

S'amuser avec son photographe préféré.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/03/un-week-end-ordinaire-peu-de-choses-pres.html

http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/09/lenvie-du-moment.html

Faire son montage photo
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/04/comment-faire-un-montage-photo.html

Mots clés : photographie, pole dance, montage, bisounours, étoile, nuage, arc-en-ciel

jeudi 8 mars 2018

La p'tite Puce : les 200 !

          200 Abonnés sur Facebook !
     Oui ça se fête !




          Pour tout vous dire quand j'ai commencé mon blog, je me suis souvent demandée s'il avait sa place sur le net, un peu comme moi dans la vie, vu que je suis toujours un Ovni où que j'aille.
     Alors quand j'ai eu mes 100 premiers abonnés, j'ai vu cela comme la plus agréable des surprises car avec un nombre à 3 chiffres je venais de rentrer dans la catégorie des blogs qui intéressent. Trop fière, quoi ! Et surtout trop contente d'avoir pu tisser des liens sur Facebook avec des personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêts que moi.
     C'était un peu comme un signal me disant que je ne suis pas si seule dans l'univers.

          Puis, sans vraiment y préter attention, c'est l'accélération vous voilà déjà 200 abonnés.
     Et toujours de très belles rencontres virtuelles à mesure que je vous fais découvrir tout doucement le monde auquel j'aspire.

          Merci donc à tous. A tous ceux qui sont abonnés et à tous ceux qui ne le sont pas, pour chacune de vos visites, de vos lectures. Je sais que vous êtes là et de plus en plus nombreux chaque jour, car mon petit privilège de blogueuse c'est d'avoir une foule de statistiques et de chiffres pour m'encourager, mais derrière chaque symbole numérique c'est bien vous que je vois.

          Une coquinerie ? Bon d'accord.

          Tout à l'heure avant de commencer à écrire mon p'tit article j'ai tenté d'imaginer mes 200 abonnés (non pas tous nus, voyons) mais tous réunis au même endroit. 
     Dans mon appartement ça fait une moyenne de 50 personnes très serrées par pièces 'habitables', autant dire trop petit.
     Dans une salle des fêtes ? Un mariage de 100 personnes, c'est déjà un beau mariage, non ? Et là c'est le double. Sauf que je n'arrive toujours pas à imaginer la taille de la salle. Cela ne m'aide pas beaucoup.
     Alors je vais essayer autrement. Si je devais donner un préservatif à chacun de mes abonnés ça ferait un peu plus de 8 grosses boîtes de 24.  Ah ben voilà je vois mieux.

           Pour ceux qui ne veulent pas rater une de mes prochaines déviances cérébrales, vous pouvez vous abonner là, sur la droite, sur la Like Box de Facebook. Et ne vous inquiétez pas pour les 8 boîtes, A2MV a de la ressource !


                    XX(plein de mercis gigantesques avec leurs bisous)

dimanche 4 mars 2018

Un nouveau show de Quentin Dée

          C'est avec un grand plaisir que je vais vous (re)parler de Quentin Dée et cela avec autant plus de délice que j'ai assisté à l'un de ces derniers show. La reporter-paparazza que je suis n'a donc pas manqué de vous ramener photos et vidéo de sa dernière prestation.






          A2MV et moi avons fait connaissance avec Quentin l'an dernier (le temps passe vite) à la fin d'un de ses passages sur scène et il avait eu la gentillesse de répondre à mes questions.
     Vous pouvez donc retrouver un peu de sa biographie dans un article qui lui est spécialement consacré : ici.










Je vous fais le pitch : 


          Quentin fait son entrée en scène dans un costume sombre , nous plongeant dans une ambiance mystérieuse dont il a le secret. Il nous entraine dans un univers dark empreint de délicatesse et de féminité. Il se dévoile peu à peu dans un tourbillon de dentelles et de flammes, pour terminer à la pole dans des acrobaties plus aériennes.


Vite le trailer, sans plus tarder...












My feelings....


          J'avoue ne pas avoir eu trop de mal à jouer les paparazzi puisque j'avais pris place devant la scène dès l'annonce du show. Un œil sur mon appareil et l'autre sur la beauté du spectacle. Au delà de l'émerveillement la poleuse que je suis a aussi pu apprécié les progrès techniques à la barre réalisé en une année. Quentin enchaine ainsi les tricks sans quitter les airs, alliant force invisible et fluidité.

          Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez le suivre sur sa chaîne Youtube où il part à la découverte des secrets de l'érotisme aux travers d'interview.


         Pour le suivre (à moins que vous ne soyez déjà addict)  :

Facebook :
https://www.facebook.com/quentin.ducros
https://www.facebook.com/deetvfan/


                    XX (toujours plus fan...)