samedi 2 décembre 2017

Comment j'ai trouvé mon double sur Facebook.

          Tout a commencé quand j'ai voulu faire des recherches sur Facebook pour alimenter mon fil de l'actualité. J'ai longtemps squatté la barre de recherche et j'ai finalement trouvé des pages auxquelles j'avais envie de m'abonner.


Les 5 heures de délire paranoïaque !





          Au fil de mes trouvailles, le nom de DSF (Double Sur Facebook, je tiens à préserver son anonymat) apparaissait de temps à autre. DSF aime cette page.
-Tiens DSF aime ça aussi, c'est marrant ! me dis-je.

Et plus j'avançais, plus je likais les pages, plus DSF revenait sur l'écran.
- Mais c'est pas possible, DSF me poursuit !

Et cela reprenait de plus belle. DSF aime ci, DSF aime ça...
DSF, DSF, DSF.

Je me suis mise à baliser : j'ai un double, c'est pas possible !
Les hypothèses de la déliromaniacoscientifique que je suis se bousculaient dans ma tête :
- DSF essaie de faire un profil identique au mien.
- DSF peut lire dans mes pensées.
- DSF connait A2MV ?!
- DSF est un clone de moi même.



NON, j'suis dingue, cela ne tiens pas la route.


NON mon double a tout liké AVANT moi, je suis le DSF de mon DSF ?
NON, un peu de bon sens, voyons, il s'agit d'autre chose :
- DSF a mis un nano implant dans ma nuque et sait ce que je vais faire une micronano seconde avant que je ne le fasse et le fait avant moi. Et moi qui croyait à une piqure de moustique.
- DSF est bel et bien mon clone, mais vient d'un monde parallèle et dans son monde elle a appris plus vite que moi à se servir de Facebook.


Je décidai de prendre mon courage à deux clics et d'aller voir son profil.


     Les posts défilaient sous mes yeux. Des posts dans diverses langues. DSF était polyglotte, ce qui rajoutait à ses compétences surhumaines. Ou peut être pas. Tout le monde le sait dans les films, les extraterrestres parlent toujours toutes les langues.


Un post en portugais... 

          Encore un point commun.
     Je suis allée au Portugal et j'ai appris à parler la langue ou du moins j'en suis revenue avec des connaissances de base :
Yakitori de Camarao / Dos pasteis, un cafe et un cha. /Todo bom/ Obrigado.
     C'est tout mais au moins je sais que je ne mourrai pas de faim.




Et, cela n'en resta pas là.


Un post en Coréen... 

          Et moi qui me suis fait un masque Tony Moly la semaine dernière !




          Et cela a continué de plus belle avec le coup de grâce, la preuve irréfutable que j'attendais, le post qui ne pouvait pas être une simple coïncidence mais la certitude certaine que DSF est bien mon Double Sur Facebook; un post avec des chats tous mignons.

          Et voilà toute l'histoire. Depuis un peu de temps est passé et j'ai fini par retrouver DSF régulièrement sur ma propre page Facebook. Double a trouvé ses armes, le petit pouce bleu et le petit cœur rouge.
     Il a fallu que je me rende à l'évidence, DSF n'est ni un clone, ni une extraterrestre mais une très fidèle lectrice !
     Mais vous y avez cru vous aussi, hein ? HEIN ? 😃


Cher DSF,


          Si tu lis cet article, sache que tu n'as rien à craindre, mon ingérence s'arrêtera ici. Inutile de clôturer ton Fb et de partir vivre sur une île déserte. Merci pour ta fidélité et ton soutiens qui ravivent parfois mon envie d'écrire. La preuve tu m'as inspiré tout un article !

          Alors pour me faire pardonner (un peu), voici quelques petites choses que tu pourrais bien aimé, et pour tous ceux qui sont restés jusqu'ici et qui sont aussi des lecteurs fidèles, je le sais, merci. 💘💚💜
    Voici donc le moment que vous attendez peut être, celui où je vous parle de mes produits préférés beauté mais surtout du produit qui, pour moi, pourrait être qualifié de produit miracle sans publicité mensongère ! (de toute façon, je ne suis toujours pas sponsorisée !)





La minute beauté !

          On commence par se nettoyer le visage !

     Nettoyant A'Pieu

          Il faut dire la vérité, les petits poussins m'ont fait de l'œil. Et je ne le regrette pas. Il nettoie bien la peau et lui redonne un peu de pep's !





           On continue avec un masque.

     Innisfree

     Le masque c'est plutôt synonyme de détente, mais je trouve cette marque assez intéressante au niveau efficacité ( ou alors peut être que j'avais juste besoin d'y croire !). Je vous laisse en juger par vous même !





          On finit par la cure de jouvence !

     Etude House

     Quand je m'en suis servie pour la première fois, je me suis dit c'est quoi cette texture non grasse, non collante, toute douce et qui sent bon. J'aurais pu penser, encore un truc à base d'eau et donc à base de presque rien vendu à prix d'or, si je n'avais pas lu la composition. Beaucoup d'ingrédients naturels et une bonne dose de collagène marin.






Je crois que ma peau a trouvé sa substance addictive licite !


          Je ne vais pas m'étendre et vous faire une revue beauté parce qu'après tout je ne suis pas une blogueuse obsédée par la beauté mais juste une obsédée.
     Alors voilà, le soir je me masse avec 3 noisettes de produit et je frotte jusqu'à pénétration (oh oui!). Et ma peau est plus rebondie et les rides un peu moins prononcées, même la ride du boulot lion. Bon, je ne suis pas non plus tirée à 4 épingles, ni tendue comme un slip que tu cherches à enlever au plus vite mais c'est la première fois que je vois un effet avec un produit de beauté.


Ah si toutes les pénétrations pouvaient fournir autant de résultats visibles...


          Alors prête à vous chouchouter ou à partir à la recherche de votre DSF ?
     Si, si, pas très loin de votre profil, à porter d'un clic ou deux, se trouve peut-être votre jumelle (jumeau) de vie (virtuelle), osez l'aventure !

               XX (dissociatifs)

Articles non connexes !
Le livre à l'humour ultra sexy qui m'a donné envie d'écrire.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/09/aux-origines-de-mon-journal.html

Une histoire de plaisir solitaire
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/10/insomnies.html

Un scénario de show pole pour mon homme.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/02/lady-red-miss-dark.html

Mots clés : double, facebook, produit, beauté, collagène, masque, nettoyant, miracle.

Pole Dance Shopping

          Hi ! Dans cet article je fais mon bilan sur les tenues de pole ! Je vous montre quelques uns de mes achats qui pourraient vous intéresser, et dans ce but je vous ai préparé une sélection de tenues à prix raisonnables, notamment chez de grandes enseignes, que vous pourrez donc, certainement trouver non loin de chez vous. Alors, prête pour le show en mode défilé, vous voilà assise au premier rang avec Anna Wintour, vous êtes bien obligées de rester jusqu'au bout !






Si on parlait tenue de pole ?

          Si vous en parliez avec moi vous ne seriez pas déçu(e) du voyage.
     Mes tenues préférées pour poler en public font partie soit du rayon lingerie, soit de celui des articles de bain. Ces tenues minimalistes sont pour la plupart assorties avec ce que je porte par dessus (robe, costume...) car j'aime beaucoup l'idée d'incarner un personnage. (et accessoirement enlever mes vêtements dans un show d'inspiration burlesque)
     Et puisque le reste du temps c'est pole à la maison, je continue en sous vêtements. (Pourquoi se priver ?)


👙 Soutien gorge et culotte. 👙


          D'un autre côté, comment ferai-je si je devais prendre des cours ou faire une simple démo à des amis sans tenues un peu plus sportives ?
     Je me suis donc penchée sur la question et je trouve qu'il y a quelques très jolis modèles chez certaines marques pro pole dance. Elles sont un peu chères, mais le rapport qualité prix semble tout à fait correct, alors avant de me lancer et de commander un peu en aveugle sur les tailles, j'ai décidé de chercher des tenues sportives en boutique pour pouvoir faire des essayages.
     Je dois dire que cela a très, trop rapidement tourné court, et je ne parle pas seulement de la hauteur du maillot !


En haut :

          Pour le haut, le maintien est à chaque fois trop important au niveau de la poitrine, même pour un maintien censé être faible. Je me sens beaucoup trop serrée. #Claustrophobie. Je fais pourtant une taille S et on ne peut pas dire qu'au niveau du monde au balcon ce soit l'opulence maximale. J'ai donc essayé les tailles au dessus mais là encore, c'est trop serré au niveau du tour de poitrine et trop grand au niveau des bretelles qui ne vont plus tomber au bon endroit.
     (Heureusement que je vous ai mis quelques photos de moi sur le blog pour vous confirmer que je ressemble bien à un être humain ! )




En bas :

          Pour le bas, je vais continuer à détourner des shorty lingerie en short de pole. Je les choisis avec soin pour qu'ils soient d'assez bonne qualité et je porte une petite culotte en dessous pour prolonger leur durée de vie.

          Voilà pourquoi j'ai donc dû trouvé un compromis entre les deux. C'est sur cette base que je vous montre quelques achats mais surtout que je vous propose une sélection de produits.


Mes derniers achats :

          Voici un petit aperçu. 
     Ces achats proviennent du Primark de Madrid, les shorty coûtent entre 3 et 5€ pièce.
     Ils sont d'assez bonne qualité, le tissus est assez épais pour pouvoir poler avec un dessous, en dessous !









          Et mon petit chouchou, dont vous trouverez les références en fin d'article, un shorty de fitness que j'adore de la marque Bulders. Cette fois ci il s'agit d'un article pro spécial sport et ça se voit.





Ma sélection :

          Dans toutes les grandes villes les grandes enseignes ont poussé comme des champignons. C'est plutôt bien, mais c'est un peu dommage d'avoir dit adieu à la jouissance orgasmique de la shoppeuse folle qui rentre dans un Primark à Londres pour la première fois. Les petits commerçants avec leurs articles originaux me manquent aussi beaucoup.

          Voilà donc une sélection d'article de lingerie et de bain de chez Undiz et HM qui me semble être un bon compromis. Une sélection tout à fait personnelle car je ne bénéficie d'aucun sponsor.
Pour aller les voir, en direct live sur le site, cliquez sur la photo !



🎀 Chez UNDIZ :





Une brassière toute douce sans élastique et un soutien gorge Petit chat avec ses petites oreilles toutes mignonnes.



Un soutien gorge kaki avec filet de protection pour que rien ne s'échappe et une brassière en dentelle dorée pour parer votre soutien gorge de mille feux.




Un petit ensemble inspiration base ball tout sexy.



Un ensemble spécial Noël rose avec ses deux jolis pompons.


🎀 Chez H&M :


Sélection de maillots de bain et de shorty.





🎀 Chez BULDERS :


          Une marque de fitness et de musculation dont les créateurs sont de véritables passionnés de sport. Des vêtements de qualité et un super design ! 
     Pour celles et ceux (il y  en aussi pour ces messieurs sur le site) qui font du renfoncement musculaire en dehors des cours de pole.





          Inspirées ? 
     J'espère que cet article vous aura aidé à choisir et peut être à diversifier vos tenues de pole, pour l'entrainement, en public, en privé ou en vraiment très privé.

Bon par contre Anna est partie avant la fin. ;)

                    XX (plein de paillettes)

Articles connexes :

Pole dance haute couture.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/04/pole-dance-haute-couture-chanel.html

Pole dance show privé pour mon homme !
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/02/lady-red-miss-dark.html


Mots clés : Pole dance, shopping, shorty, maillot, brassière.

samedi 25 novembre 2017

Peep show

          A chacun de mes voyages, je ne manque de passer la porte des sex shop ou autres boutiques coquines que je croise sur ma route. Ceux de Lisbonne furent peu nombreux sur mon parcours touristique élargi, contrairement à Amsterdam où le quartier rouge en regorge même si, ces derniers temps, ils ont tendance à disparaitre au profit d'échoppes plus traditionnelles, à mon grand regret. (Normalité de la bonne pensée quand tu nous tiens).



         Je ne trouvai que 2 établissements du genre sur ma route pour égayer mon voyage de coquine. Mais c'était sans compter sur la surprise que me réservait le deuxième.

         Le premier avait mis ses atours en vitrines avec un martinet, des menottes, un plug et se la jouait 50 nuances de Grey.
     A l'intérieur, des DVD, des toys à prix raisonnables et quelques pièces de lingerie standard emballées dans leur boite. Bref pas de quoi s'émerveiller mais suffisamment pour calmer une envie passagère ou surprendre son partenaire.

          Le deuxième sex shop annonçait la couleur d'entrée puisqu'il s'agissait d'un Peep show.



          Les cabines faisaient face dès l'entrée, donnant le ton général du lieu.      Elles étaient disposées en cercle avec au centre, une jeune femme (je suppose), invisible à mes yeux , pas ou peu vêtue et chargée de vous émoustiller, dès lors que l'on s'installe dans un des petits espaces et que l'on nourrit de pièces la petite fente qui s'y trouve. Dans le reste de la boutique, on pouvait trouver divers articles classiques ça et là : préservatifs, lubrifiants, toys, films...

     Une fois sortie, je me ravisai faisant part de mon désir à A2MV.


Et, si je testais le Peep Show ?




          Un Peep Show ça ne court pas les rues et je pourrai le rajouter sur ma liste des trucs un peu dingues et originaux déjà faits et le rayer de mon autre liste de trucs à faire dès que l'occasion se présente.
     Nous retournâmes donc dans l'entre du voyeurisme où un employé terminait de nettoyer le sol de l'une des cabines à l'aide d'une serpillère javellisée. Le principe n'est pas compliqué, il suffit de se positionner derrière le rideau rouge et une fois la pièce dans la fente, tout est automatique, c'est parti pour 2 minutes de Peep Show.
     Tout d'abord j'eus l'impression d'être dans un photomaton, devant moi une vitre opaque avec, plus haut au dessus d'elle, un rouleau de papier essuie-mains ( ou autre) d'après autosatisfaction.

Une fois le paiement introduit, la vitre devint transparente.


     Une jeune femme était allongée sur un lit circulaire rotatif recouvert d'une peau zèbre. Elle portait des escarpins noirs et une chaine de cheville pour seul vêtement. Elle avait déjà ôté son maillot de bain triangle vert pâle, posé à ses côtés. La fille était pulpeuse et levait ses jambes de temps à autre, montrant son sexe et semblant en indiquer l'entrée d'une excessivement brève caresse de sa main. Puis elle finit par me regarder. La petite lumière devait être allumée au dessus de mon écran, me dis-je. Ceux d'en  face étaient opaques et la lumière éteinte.

"J'espère que l'écran n'est pas transparent des deux côtés quand il est en action" me dis-je subrepticement, en stressant qu'elle ne me voit la regarder.


     Oui même quand je regarde un porno sur le net, je ne suis pas tranquille. Je guette la fenêtre pop up de LiveJasmin, le doigt sur le bouton de la souris pour pouvoir la fermer le plus vite possible. J'ai peur qu'elle ne m'aperçoive alors que je n'ai même pas de webcam.
     Le temps imparti arriva implacablement et finalement à sa fin, à vue de nez seulement quelques dizaines de secondes avaient semblé s'être écoulées alors qu'A2MV resté hors de la cabine avait trouvé le temps correctement long.

          Vu de l'extérieur, animatrice de Peep Show semble être un boulot plutôt sympa. Pas besoin d'être debout toute la journée, on peut (et on doit) faire sa belle. Le client ne peut pas vous toucher.
     
           Je me demande combien il peut bien rester de Peep show sur cette bonne vieille terre. Trop peu , je pense, alors je suis une petite coquine chanceuse.

Le soir de retour dans la chambre ce fut écriture du journal papier que je tiens en voyage :
Liste des dépenses :
Maillot de bain 20 €
Chapeau vintage 35 €
Peep show 2 €

                J'adore Lisbonne.


         Et comme nous ne sommes pas toujours obligés de parler de Lisbonne ou encore tous obligés de courir après les sex shop dans toutes les villes de villégiature, je vous propose d'autres jolies découvertes de voyage :

Deux jours à Porto avec de bonnes adresses gourmandes :
https://lesgourmandsvoyagent.fr/europe/porto-en-2-jours/

Un week end très sympa artistico-festif à Manchester
https://touristissimo.com/week-end-a-manchester/

De magnifiques photos de la République Dominicaine
http://www.faistavalise.com/isla-saona.html


          Je finirai tout de même par une note d'égalité des sexes et aussi une touche d'espoir. Et, non le Peep Show n'est pas mort, il est adapté en publicité !





          XX (plein d'excitation derrière mon écran d'ordi)


Articles connexes :
Une histoire sexy de plaisir solitaire.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/10/insomnies.html

Aventures polesques dans un club un peu spécial d'Amsterdam.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/p/aventures-polesques-amesterdam.html

Visiter Amsterdam.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/p/visiter-amsterdam.html


Mots clés :
Peep Show, sex shop, Lisbonne, Amsterdam

dimanche 19 novembre 2017

L'attaque des clones !

          Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas un peu épanchée sur ce qui me révolte, par blog interposé. Après des petits coups de sang et d'humeur ou des petits mots militants féministes, je m'attaque à la censure.






Où que tu sois les robots sont partout.


          Tu ouvres un compte Twitter, tu n'as pas assez fourni de renseignements, ton compte est bloqué, si tu ne lui donne pas ton 07, pas moyen de le remettre en activité, pourtant je suis sur PC, il a donc déjà mon adresse IP, mais peut-être lui faut-il savoir aussi ce que j'ai mangé au p'ti dej' ?

          Tu ouvres un compte Pinterest, tu as le malheur d'utiliser le mot 'prostitution' dans une de tes épingles et c'est toi qui te fais épingler. Un message, envoyé par un robot, te parviens en te disant que ton contenu ne convient pas, que tu dois revenir dans 30 minutes voire dans 24 heures pour avoir à nouveau le droit d'épingler tes souvenirs de vacances.
(Et non, je ne me suis pas prostituée pendant les vacances, j'ai seulement fait une visite au très instructif et pro-féministe musée de la PROSTITUTION (merci à BLOGGER et ses robots non stupide !))



Le robot manque de discernement, forcément c'est un robot.


     Stimulus, réponse, et des 'If' (clin d'oeil aux geek) intégrés pour les robots-censeurs les plus "fins".

          J'ai donc dû pratiquer une dérivation autocensuresque en remplaçant le mot prostitution, par vitrines. Les photos concernant ce musée d'Amsterdam, à savoir des vues de chambre, une vitrine avec un néon et des jouets en plastique (pas de quoi fouetter un chat, enfin si) ont donc été réhabilitées.
     Pas de prostituée en train de travailler, respect oblige, elle fait juste son boulot. A toi qui veux juste te rincer l'œil, il y a YouPorn et ses amis.
     Sinon, si l'on veut entrer dans son univers pour mieux comprendre, il est nécessaire d'aller au RedLight Secret.

          Pour en revenir à nos amis les robots, ils officient partout sur les réseaux sociaux et ont de nombreux amis collaborateurs et même des amis, maîtres, humains.

     La preuve quand tu crées un compte ou une adresse mail, tu dois certifier que tu n'es pas un robot.






Es-tu sûr de ne pas en être un ?


Je parle d'un de ces robots responsable de la censure.

     Si tu as déjà modifié ton comportement en te disant, non je ne vais pas faire ça, je pourrais me taper l'affiche et me retrouver en photos sur les réseaux, c'est que la transformation a débuté.
     La partie de ton cerveau responsable de ton libre arbitre a commencé sa transmutation.
     Tu es alors prêt à passer à l'étape suivante et à balancer à tous tes amis réels ou virtuels de modérer leurs envies sous peine de se faire afficher eux aussi, et d'en payer le prix. Au delà de seulement une fermeture de compte, les amis proches, des collègues de boulot ou des inconnus se diront 'Oh t'as vu ça ? C'est juste pas possible.'

     Pour finir et arriver au stade ultime de l'aliénation cyberpolicio-participative, il te suffira alors de signaler un 'abus' ou tout comportement d'un tiers te semblant non approprié, voire créer un buzz en ralliant des combattants de la pseudo vertu pour passer pour un sauveur des bonnes mœurs. Pour cela on peut prendre modèle, par exemple, sur les détracteurs pseudo féministes de la dernière campagne de pub de YSL. (Oui j'en rajoute une couche, c'est utile parfois, tout comme relire 1984)

     Mais voilà, ton subconscient ne veut pas en rester là, il veut s'amuser et toi aussi par la même occasion. Alors quand vient le samedi soir, tu optes pour des dés-inhibiteurs, des substances  ( alcool,... ) permettant à ton libre arbitre de s'exprimer plus ou moins sans filtre. Au bout du compte la dose est souvent trop forte, et avec les filtres c'est binaire, c'est 0 ou 1, un interrupteur quoi. ( Tu t'es vu quand ta bu ???? )

     L'extase cérébrale sera éphémère.





     Une fois la soirée terminée et de retour au bercail, tu te réveilleras dans la brume essayant de te rappeler ce qu'il s'est passé. Les mécanismes cérébraux de ton petit copain robot ont refait leur apparition, tu cherches désespérément le contrôle rétroactif de tes images mentales tels le CSA avec la dernière série de HBO.

          Tu te souviens que tu as osé faire quelques pas de danse au début de la soirée mais c'est à peu près tout, car pour le reste, c'est l'amnésie : le prix de l'artificiel.

          Voilà le temps des prières venues :
     Tu pries pour que le photographe officiel n'en n'ait pas profité pour te promouvoir sexy girl/boy de tête d'affiche promo de la boîte.
     Tu pries pour qu'un de tes amis robots humains n'ait pas un dossier sur toi et ne le ressorte dans deux ans.
     Tu pries pour que le selfie un peu spécial que tu as posté hier soir sur tes réseaux n'ait pas été partagé avant que tu ne l'aie effacé.
     Tu pries pour que la culotte que tu portes soit bien la tienne.

          Rien ne vaut le naturel, une nuit festive, pendant laquelle on réalise pleinement ses actes, et dont la seule substance dopante est une bonne bouteille de Coca-cola. Vous garderez alors un souvenir impérissable de votre soirée, à danser à moitié nu(e), si ça vous chante et que c'est possible, sur cette fichue barre de pole dance.
     Une seule prière, un espoir au petit matin et les jours suivants, que personne ne partage votre exploit sur les réseaux sociaux, mais après tout, vous savez en vous même ce que vous avez montré, vous avez gérer votre image et vous pourrez toujours dire que vous étiez sous l'emprise de l'alcool cela semblera plus acceptable.



         Après ce moment de folie passagère, un peu brutal, il faut bien le dire, voici quelques petites lectures que j’ai appréciées et que peut être vous aimerez aussi … 

Dreamcatcheuse nous fait découvrir une œuvre littéraire qui pourrait bien intéresser les romantiques :
https://dreamcatcheuse.wordpress.com/2017/10/04/instant-lecture-4-les-filles-bien-ne-tombent-pas-amoureuse-des-mauvais-garcons-emily-blaine/


L’article très drôle de Monkeydose à lire avant de devenir photographe ! 
http://www.monkeydose.com/vis-ma-vie-de-photographe-2/


Une recette de cake moelleux miel noisettes de Lafourmiele. Allez voir le résultat en image son gâteau est vraiment magnifique.
http://lafourmiele.com/2017/10/cake-moelleux-miel-noisettes/


          Allez, la semaine prochaine je me fais pardonner, ce sera un article coquin…


                    XX (plein de 0 et de 1)


Articles connexes :
❤ La vie est un porno.

❤ Mode et féminisme.

❤ Le musée de la prostitution RedLightSecret.
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2016/09/musee-de-la-prostitution.html


Mots clés : censure, réseaux sociaux, robot, féminisme, liberté d'expression.

vendredi 10 novembre 2017

Interview de Sophie Atlan


Bonjour à tous !

         Cette semaine je vous propose de voyager et de partir pour Tel Aviv à la découverte de Sophie Atlan, où elle enseigne le fitness et la pole dance. 
     Au delà du fait que Sophie soit une poleuse, ce qui m’a donné envie de mieux la connaître, c’est sa personnalité. Elle croque la vie à pleine dent et voit le meilleur de chacun et de chaque chose, traduisant son ouverture d’esprit vers le monde. Une philosophie qui lui permet de progresser, de vaincre ses peurs et de nous communiquer joie de vivre et optimisme.





         Elle a très gentiment accepté de répondre à mes questions et nous parle aussi de sa première compétition.

Pole Dance


1) Comment es-tu tombée amoureuse de la pole dance ?

          Lorsque j'ai découvert la pole dance il y a bientôt 3 ans, j'étais déjà une sportive en fitness et musculation depuis environ 5 ans. Je n'ai jamais pris de cours de danse et je n'ai jamais été souple non plus. J'ai appris seule cette passion pour le sport; l'expérimentation fait partie intégrante de l'apprentissage pour évoluer et tendre vers ce qui correspond le mieux. Je voulais continuer à sculpter un corps tonique et affiné, apprendre à danser, vivre la musique sous un autre angle, développer ma créativité. Quoi de mieux que la pole dance…?! 😊


2) Quelle est ta position préférée en ce moment ?

          Il y a tellement de façon d'exécuter et de donner vie à une position que je trouve cette préférence aussi changeante que l'humeur du jour. 😊
     Il y a bien des figures sur lesquelles on s'acharne un peu pour qu'elles finissent par passer, je dirais le Deadlift, les sensations doivent être tellement bonnes ! Celui-là je l'attends avec impatience !


3) T'arrive-t-il d'utiliser des accessoires ?

         Pour moi, tout ce qui est lié à ce sport est un accessoire et tant mieux car on s'amuse et on s'exprime ! Les vêtements de pole, les talons, les protections et j'en passe ! Chacun y trouve du plaisir et ça booste le plaisir de s'entrainer !


4) Que conseillerais-tu à celles (ou ceux) qui n'osent pas se faire plaisir ?

         Que c'est du gâchis. Le plaisir est fondamental pour faire de nous des êtes heureux et rendre les autres heureux ! A quoi bon résister, la peur ne mène nulle part alors que le plaisir lui nous mène au studio de danse!


5) Quand as-tu dis "Oh oui !" pour la dernière fois ?

          Ce matin, en dégustant ma grenade. Avec un soleil magnifique et une température douce.






Especially for you :


6) Que t'as apporté la pratique de la pole dance ?

          Je mettrais ta question au présent car elle est une source d'apprentissage et d'évolution infinie. Aussi bien physiquement que mentalement, j'ignorais tout du challenge que la pratique de la pole dance représentait. Physiquement, gagner en souplesse c'est vivre mieux dans son corps au quotidien et puis danser, oser s'exprimer, s'amuser, se challenger, tout est une source d'enseignement et d'exploration de soi.


7) Tu enseignes la pole dance à Tel Aviv. Où en est la pole en Israël ?

          Oui en effet ! Je donne des cours privés à Tel-Aviv.
     La pole se porte plutôt bien ! Je pense que c'est plutôt démocratisé, assez bien perçu et puis les Israéliens aiment le divertissement, la danse, la musique. Il y a des studios un peu partout en Israël et à Tel-Aviv on en compte une petite dizaine il me semble.


8) Tu as récemment participé à une compétition, quel a été le thème de ta prestation ? (Il me semble que tu as voulu incarner un personnage 😉 ...)          

           Oui en effet, quelle super aventure !
     C'était plutôt une fantaisie sur le désir d'être un jour à siroter un bon jus sur une plage de Copa Cabana. Avec un thème pareil, j'ai adoré préparer un costume très coloré, et danser sur une musique joyeuse qui sent bon le sable chaud. La petite mise en scène du début où je suis en train de bronzer sur une chaise pliante en lunettes de soleil m'a beaucoup aidé à me détendre et à prendre cela comme un jeu !




9) Comment t'es-tu préparée pour cette compétition ?

          D'abord j'ai eu peu de temps pour la préparer car je n'avais aucun choix de thème ou de musique sur lequel trancher, alors je n'ai pas essayé de faire une chorégraphie qui ne me ressemblait pas ou qui n'était pas de mon niveau. J'ai élaboré des pas dont je me souviendrais (même si j'ai fait des erreurs pendant la représentation), j'ai choisi une musique énergique pour me porter et j'ai alterné repos et entrainement de façon équitable pour ne pas m'épuiser. Les jours d'entrainement, je répétais le matin et en fin de journée et les jours de repos je visionnais mes vidéos pour voir mes erreurs et améliorer la chorégraphie. Mentalement je m'étais promis de faire de mon mieux et j'essayais de rester centrée sur le plaisir plutôt que sur le stress.


10) As-tu un régime alimentaire spécifique ?

          Je ne sais pas s'il est spécifique, je le dirais plutôt physiologique. J'ai arrêté l'ensemble des produits animaux depuis un an et pour la compétition j'ai voulu expérimenter l'arrêt total des céréales et du gluten, favoriser fruits et légumes crus ou vapeur, pour finalement constater une évolution impressionnante de mes performances. Cela ne m'empêche pas de me faire plaisir en céréales ou gluten de temps en temps, mais un jus de fruits me fait toujours meilleur effet qu'une baguette de pain !


11) Tes commentaires / conseils sur Facebook montrent une certaine sagesse. As-tu un petit secret pour garder un moral à toute épreuve ?

          Merci Lola pour ces gentilles paroles.
     Il y a pleins de moyens pour garder le moral, aussi bien dans l'action que dans le repos et la réflexion. Je dirais que le principal est de percevoir la vie comme un jeu, incarné dans un corps physique capable de tout, dans lequel il nous est demandé d'expérimenter, d'apprendre et d'élargir sa conscience. On distingue très bien ce phénomène dans la pratique du pole dance ; tant que l'on ne dépasse pas ses peurs, tant que l'on ne matérialise pas ses objectifs ou ses rêves, dans la mesure de ses capacités bien sûr, on ne peut vivre l'expérience pour évoluer sur un chemin donné. La vie est à cette image je pense, on fait des choix par le cœur ou par peur et de cela en découle notre moral quotidien.






12) Quel poleur ou poleuse t'inspire tout particulièrement et pourquoi ?

          Je n'ai pas une poleuse ou un poleur en particulier, j'observe un peu tout le monde, car chacun avec son style m'interpelle. J'aime beaucoup les danseuses exotiques russes, elles sont assez incroyable !


13) Et, pour finir que voudrais-tu dire aux lecteurs de mon blog?

          Que je leur souhaite un beau et long voyage dans cette passion et que je les accueille au studio si certains ont en tête de passer leurs vacances à Tel-Aviv ;) !


          Un grand merci à Sophie pour ce joli moment de partage.

     Pour la suivre :

https://www.polefitnesslife.com
https://www.facebook.com/polefittelaviv/
https://www.youtube.com/channel/UC6SSJ3UTxxYyZwj8ET4vKMA/featured
https://www.instagram.com/soexotic_tlv/
https://plus.google.com/117750486401125395689
https://www.pinterest.fr/Soexotic_tlv/
https://twitter.com/soexotic_tlv

          XX (journalistique)

samedi 4 novembre 2017

Pole Dance Music Playlist #4

          Prêt pour une playlist spéciale Exotic Pole Dance ? Mais attention, les musiques n'ont pas été choisies au hasard. Je les adore mais surtout, elles ont un bon rythme, des paroles et des refrains pour se repérer dans les chorégraphies.


lola plumeti journalpolegirl musique playlist exotic



A vos genouillères, c'est parti pour le floorwork !


Les titres :
Die Antwoord - Ugly boy
Halsey - Castle
Indian Summer - Shiner
Delilah - Go
Meg Myers - Desire
Ta-ku - We Were In Love
Terranova - Plastic Stress
Suicide Squad - Gangsta
Billi Bunny - Dark Paradise
Motorcycle - As the Rush Comes
Nero - Into The Past
Lemonade - Vivid





Articles connexes :

Playlist 3
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2017/06/pole-dance-music-playlist-3.html
Playlist 2
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2016/10/pole-dance-music-playlist-2.html
Playlist 1
http://journalpolegirl.blogspot.fr/2016/05/pole-dance-music-playlist.html 

         XX (plein de sexy attitude)

 
Mots clés : music, musique, pole dance,  playlist,  exotic